top of page

"C'est le Moment de s'écouter" : traiter des sujets sérieux sans trop se prendre au sérieux


Photo de Danaé Moyano Rodriguez, Paris, 2023


Le 7 novembre, Le Moment revient avec une deuxième édition de son émission de radio-théâtre en direct et en public. Un format revisité, pensé en partenariat avec Makesense, où il sera question de nourriture et d’agriculture. Une nouvelle version tout aussi joyeuse que la première et attachée au développement de l’écoute entre celles et ceux qui n’ont pas l’habitude de s’écouter. Venez assister à “C’est le Moment de s’écouter” à la Gaîté lyrique, à partir de 19h.


Article de Danaé Moyano Rodriguez


Le Moment est porté par un collectif d’acteur.ice.s de secteurs différents: des journalistes, des professionnels de l’audiovisuel et du théâtre, des étudiant.e.s et des personnes simplement curieuses et attirées par le monde des médias. Depuis le début, sa volonté est de proposer des projets éditoriaux communs. Néanmoins, chacun.e étant habitué.e à des méthodes de travail très différentes, la plupart du temps, le résultat est un joyeux bordel.


Afin d’honorer cette démarche qui le caractérise, le 9 septembre dernier, Le Moment avait proposé un premier format d’émission hybride qui a permis de rassembler des journalistes, des comédien.ne.s, des musicien.ne.s, des invité.es… et surtout le public ! Parce que, oui, l’histoire de ce média a commencé comme ça, avec des émissions de radio en public diffusées en direct depuis la cantine de Césure. Engager une conversation avec celles et ceux qui écoutent fait aussi partie de l’ADN du média Le Moment.


Le 9 septembre, Le Moment a voulu pousser cette idée un peu plus loin. Les frontières entre le public et le plateau de l’émission étaient vouées à s’effacer et le public avait vocation à venir sur le plateau et participer à l’émission. Chacun.e devenait ainsi acteur.ice de l’information. Pour le média, l’objectif était clair, donner la parole à celles et ceux auxquel.le.s on ne donne pas la parole sur les médias traditionnels, y compris à celles et ceux qui écoutent !


Deuxième concept, montrer qu’il ne faut pas se prendre au sérieux pour parler de choses sérieuses. Comment faire ? En faisant appel à des comédien.nes. Lors du du joyeux bordel du mois de septembre, cela s’est traduit par la mise en scène d’un procès qui a permis de parler du travail de David Dufresne. Aurore James, qui a brillamment incarné une juge, l’accusait de mettre, à travers ses enquêtes et ses dénonciations, “un triste bordel et de provoquer l’anxiété généralisée dans la population”.


Le concept a rencontré un franc succès dans sa première édition, et l’équipe a pris du plaisir a travailler ensemble… à tel point qu’une deuxième édition, retravaillée et revisitée, aura lieu le mardi 7 novembre à 19h à la Gaîté lyrique.


Lors de cette deuxième édition, moins de bordel et plus d’écoute… mais un format tout aussi joyeux ! Dans “C’est le Moment de s’écouter”, des journalistes, des comédien.es, des musicien.ne.s, des agriculteur.ices et des expertes se retrouveront pendant 90 minutes pour questionner le modèle agricole : comment préserver nos assiettes, la planète et le bien-être des agriculteur.ices ?


Pensée en partenariat avec Makesense, cette rencontre cherche à provoquer une discussion entre celles et ceux qui d’habitude ne se parlent pas, celles et ceux qui n’ont peut être pas toujours l’envie ni l’habitude de se parler et, surtout, de s’écouter.


Le mardi 7 novembre à 19h à la Gaîté lyrique, entrée libre, réservation conseillée


コメント


bottom of page